Catégorie : Chant accompagné

Catégorie : Chant accompagné

Définition : Entre dans cette catégorie un chanteur s’accompagnant lui même d’un instrument quel qu'il soit, un chanteur ou plusieurs chanteurs accompagné(s) d’un ou plusieurs musiciens. Dans cette catégorie le chant doit être prépondérant. Les concurrents devront interpréter un chant ou une suite de chants issus du terroir de la rencontre à laquelle ils ont choisi de participer. La prestation globale ne devra pas excéder 10 minutes. Pour les rencontres se déroulant hors des limites géographiques de la Bretagne historique, il est accepté tous les terroirs de Bretagne. Sont acceptés : les mélodies, les airs à la marche, les airs à danser.

Pour juger, le jury prendra en compte :

-la musicalité (esthétique, justesse, harmonie, sonorité, originalité du répertoire... )

-le style (phrasé, swing, dansabilité, rythme, appuis, temps fort ... )

-la technique (virtuosité, aisance, à-propos des arrangements, calage... )

-l’expression et la mise en valeur du chant -l’émotion dégagée par la prestation

« Prix Création » :

Le jury peut décider d’attribuer dans cette catégorie un Prix création pour souligner et distinguer l’œuvre d’un candidat. Est entendu comme « création » une œuvre, parole et/ou musique, inédite, n’étant pas répertoriée comme traditionnelle, composée par l’interprète, par une autre personne ou groupe. L’œuvre, pour quelque partie que ce soit, ne doit pas être liées à une perception potentielle de droits par un Organisme de Gestion Collective (OGC). Il est rappelé que dans une OGC (Sacem...) on ne "dépose" pas une œuvre : c'est la personne auteur qui devient sociétaire et adhère en même temps à ses règles de fonctionnement : obligation de dépôt de toutes ses œuvres, délégation de gestion des œuvres, perception des droits… Les personnes ou groupes sélectionnés pour la finale devront impérativement faire parvenir à la finale une fiche d’identification de l’œuvre mentionnant impérativement : -le nom et le type de l’œuvre -le texte de l’œuvre -l’auteur de l’œuvre -l’année de la création -l’accord formel de l’auteur pour l’interprétation de sa composition par le candidat Les arrangements musicaux d’airs traditionnels ne sont pas considérés comme des créations.