Historique

Le Kan ar Bobl est né à l'instigation de Polig Montjarret à l'image du Fleac'h oil irlandais. C'est aussi à Pierrot Guergadic que l'on doit son succès.C'est au tournant des années 70 que la Bretagne découvre ses nouvelles têtes avec ses "vedettes", musiciens ou chanteurs, Alan Stivell, Dan ar Bras, Glenmor, Gilles Servat, tous soucieux d'affirmer les valeurs culturelles de leur pays à l'image de leurs cousins celtes: les Dubliners, les Chieftains ...

L' équipe du Festival des Cornemuses suggère un concours : le Kan ar Bobl (Le chant du peuple) . La première édition en avril 1973, au Palais des Congrès de Lorient est un succès.

Afin d'atténuer l'inflation des candidatures, Le Kan ar Bobl instaure en 1975 des éliminatoires dans les différents pays bretons. C'est encore aujourd'hui la formule retenue avec les rencontres de pays, puis la Finale.

Le Kan ar Bobl, chant du peuple est l'une des plus importantes manifestation de la culture bretonne. Organisé chaque année, il réunit sous forme de concours plusieurs centaines de musiciens et de chanteurs dans les sélections organisées dans toute la Bretagne et sa finale à Pontivy.

Le Kan ar Bobl a révélé la quasi-totalité des groupes, des musiciens et chanteurs connus. On peut citer Diaouled ar Menez, A Re Yaouank, Storvan, Yan Fanch Kemener, Denez Prigent, Annie Ebrel, Kristen Nicolas, Marthe Vassallo ...